Nager comme un Pro

Les Jeux Olympiques de Londres était une belle occasion de regarder et d’observer attentivement les meilleurs nageurs du monde, que ce soit lors des compétitions de natation dans le Centre Aquatique de Londres, lors de la compétition de nage en eau libre ou lors de la portion natation du triathlon.
Épreuve du 1500m
Lors de l’épreuve du 1500 m, le Chinois Sun Yang a démontré tout son talent en franchissant la distance en seulement 14 :31 :02, un nouveau record du monde ! Ce nageur de 1.98 m (6 pieds 6) est muni de bras très longs ce qui lui permet d’avoir une traction très efficace et ainsi parcourir une très grande distance à chaque coup de bras. Sun Yang profite au maximum de cet atout physique en se laissant glisser à chaque coup de bras. Ce nageur chinois effectue 28 cycles de bras (1 cycle équivaut à 2 tractions) par longueur de 50 m et a une fréquence de 65 cycle par minute. Cela correspond donc à un peu plus d’un cycle par seconde. En comparaison, le Canadien Ryan Cochrane qui a terminé en deuxième position lors de l’épreuve effectue 36 cycles par longueur, soit 80 cycles par minutes ! Il y a une très grande différence de fréquence ! Étant donné que Cochrane est moins grand que Yang, il mesure 1.83m, celui-ci doit quelque peu compenser en effectuant plus de coups de bras et en glissant un peu moins. Le médaillé de bronze Oussama Mellouli, qui a également remporté l’épreuve de nage en eau libre, a une fréquence entre celle de Cochrane et celle de Yang, soit de 34 cycles par longueur et 76 cycles par minute.
Sun Yang
Portion natation du triathlon
Le style de natation des triathlètes était complètement différent des nageurs en piscine. Cette différence est liée principalement au fait que les nageurs portaient une combinaison en néoprène et que cette combinaison limite les mouvements des bras. En effet, il est beaucoup plus difficile de plier son coupe avec un wetsuit que sans wetsuit. C’est pourquoi les nageurs nageaient avec les bras pratiquement dépliés. Également, le fait que contrairement aux nageurs du 1500m qui sont séparés dans des couloirs, les 55 triathlètes sont tous alignés sur un ponton au début de l’épreuve et veulent tous atteindre la première bouée en étant bien positionné. Ainsi, les triathlètes s’accrochent, se donnent des coups de coudes, se tirent les pieds et ce, durant pratiquement toute la durée de l’épreuve de natation. Il est donc évidemment que les triathlètes ne peuvent pas se permettre de se laisser glisser et d’avoir une fréquence basse comme celle de Yang. Le fait que les triathlètes peuvent profiter du sillon (« draft ») des autres nageurs leur permet d’économiser de l’énergie. Ainsi, la personne qui mène le peloton fournit un effort plus important que les autres nageurs. Cela peut aussi influencer la technique des nageurs. Également, pour combattre les vagues créées par les autres triathlètes, ceux-ci devaient avoir une fréquence très rapide. Les triathlètes avaient donc en moyenne une fréquence se situant entre 80 et 90 cycles par minutes. Le triathlète qui a terminé la portion natation en première position est le Slovaque Richard Varga et il a franchi la distance en un temps impressionnant de 16 :56. Bien que ce temps est plus de deux minutes plus lent que celui du vainqueur de l’épreuve de 1500m, Varga fut très rapide lorsque l’on prend en considération les conditions dans lesquelles celui-ci a performé et que l’on compare avec les conditions idéales dans lesquelles Yang a nagé. Varga a nagé tellement rapidement que de nombreux triathlètes n’étaient pas en mesure de suivre sa cadence, ce qui a eu comme conséquence d’allonger le peloton de triathlètes. Le vainqueur du triathlon Alistair Brownlee qui a parcouru les 1500m de natation en 17 :04 avait une cadence 89 cycles par minute, tandis que Gomez avait une fréquence de 82 cycles par minute et Jonathan Brownlee effectuait 92 cycles par minute.
Lorsque l'on nage avec un wetsuit, il est recommandé de ne pas plier les bras.
Tous les triathlètes veuillent être bien positionnés à la première bouée.
 
Nage en eau libre
Tout comme les triathlètes, les nageurs en eau libre doivent bien se positionner pour profiter du sillon des autres nageurs et ces nageurs reçoivent fréquemment des coups des autres compétiteurs. Cependant, contrairement aux triathlètes qui n’avaient que 1500m à franchir, les nageurs en eau libre devaient parcourir 10 km ! Ainsi, bien que les nageurs ont une cadence de bras très rapide (entre 80 et 100 cycles par minutes), ils utilisent très peu leurs jambes. En effet, les nageurs en eau libre effectuent un battement de jambes à chaque coup de bras contrairement aux nageurs en piscine qui effectuent 6 battements de jambes par cycle de bras ! Cela leur permet de conserver plus d’énergie, mais ils ne peuvent pas se laisser glisser après chaque traction étant donné qu’ils n’ont pratiquement pas de propulsion provenant des jambes. Ils doivent donc avoir une cadence très rapide.

Les nageurs regardent fréquemment devant eux pour nager en ligne droite et franchir la plus petite distance possibl

Astuces

·         Lors d’un triathlon, il est recommandé d’effectuer beaucoup de battements de jambes lors des premiers mètres afin de bien se positionner et de ne pas être se situer en arrière de nageurs plus lents. Ensuite, il est important d’économiser ses jambes en diminuant le nombre de battements de jambes et en mettant l’emphase sur la traction des bras. Lorsqu’il ne reste plus que quelques mètres à la portion natation, il est recommandé d’augmenter le nombre de battements de jambes pour favoriser la circulation du sang dans les jambes ce qui permettra de courir plus rapidement pour rejoindre la transition.

·         Pratiquez-vous à nager avec une combinaison néoprène (wetsuit) avant les triathlons, puisque vous devez adapter votre technique. En nageant avec un wetsuit, il est conseillé de ne pas plier complètement ses bras, donc de laisser vos bras droits. Aussi, puisque la combinaison néoprène permet de flotter davantage, il n’est pas nécessaire de battre beaucoup de jambes. Diminuez donc votre kick et conservez votre énergie.

·         Fixez un objet loin devant, comme une maison, un arbre ou une bouée et jetez un coup d’œil en levant votre tête à chaque 3 coups de bras. Ne vous fiez surtout pas sur la personne en avant !!
Voici quelques sites Internet sur la natation en eau libre:
http://www.feelforthewater.com/ (ce site est très intéressant pour apprendre à nager efficacement)

Conseils pour nager en eau libre

 

Comments