Comment se préparer pour un triathlon?

 

Repos

Avant un triathlon, il est important d’être en pleine forme, donc il est primordial de diminuer son volume d’entraînement les jours, voire les semaines avant la compétition. Si vous êtes moindrement fatigué, vous n’allez pas performer à votre plein potentiel. Donc mieux vaut être plus reposé que moins !

Faire le plein d’énergie

Il est primordial de manger suffisamment les jours avant la compétition et de manger des aliments de qualité (pas de « Junk food »). Vous devriez aussi manger principalement des sources de glucides (pain, céréales, pâtes, fruits…) car vous devez remplir vos muscles de glycogène.

Bien que l’on souhaite être léger pour bien performer, ce n’est vraiment pas idéal de débuter un régime quelques jours avant une compétition, puisqu’au vous manquerez d’énergie lors du triathlon. Le moment propice pour perdre du poids est la période hors-saison et la saison de préparation (printemps).

Préparation

Quelques jours avant votre compétition, il est important d’être au courant de l’heure de départ de votre course, de connaître le parcours de chaque discipline, de planifier votre échauffement pré-course et de planifier ce que vous aller manger avant la compétition. Également, avant d’éviter d’être trop nerveux avant l’évènement, préparez votre sac d’équipement ou vos valises (si la compétition est à l’extérieur) plusieurs jours avant le triathlon. De cette façon, vous pourrez vous concentrer complètement sur votre performance et vous ne serez pas inquiet d’avoir oublié une pièce d’équipement. Vous pouvez aussi créer une liste de choses à apporter pour la compétition et vous n’aurez qu’à cocher ce que vous avez mis dans vos valises.  

Visualiser

La visualisation est un outil qui vous permettra d’améliorer votre performance et ce sans effort physique. Installez vous dans un endroit calme (par exemple dans votre lit), fermez vos yeux et voyez-vous le matin de la course. Imaginez-vous lorsque vous arrivez sur le site de compétition, lorsque vous installez votre transition, lorsque vous vous échauffez et voyez dans votre tête l’intégralité de la course. Vous devez imaginer un bon scénario en étant tout de même réaliste. Ainsi, ne vous imaginez pas en train de tomber ou d’avoir une crampe musculaire et ne vous voyez pas non plus dominer l’épreuve si la victoire n’est pas un résultat réaliste.

Routine

Créez une routine que vous répéterez à chaque compétition. Par exemple, mangez le même repas avant chaque triathlon, installez votre transition de la même façon et effectuez le même échauffement. Ainsi, le jour de la course, vous n’aurez pas à penser à quoi que ce soit, puisque toute les tâches que vous allez effectuer seront des automatismes.

Voici comment Chris "Macca" McCormack se prepare avant un triathlon

 

Comments